Votre panier
Fermer Alternative Icône
Livraison offerte dès 200€ avec Mondial Relay Livraison offerte dès 200€ avec Mondial Relay

Coulisses, on pousse les portes de nos ateliers de fabrication...

Fine Flèche Gauche Icône Fine Flèche Droite Icône
Coulisses, on pousse les portes de nos ateliers de fabrication...

En juin 2020, lors de mon premier voyage au Portugal à la rencontre des artisans, j’ai poussé la porte de leur atelier pour découvrir les étapes de fabrication de nos jolies pièces… 

Secret professionnel oblige, je ne vous dévoilerai malheureusement pas les petites astuces propres à chacun de nos céramistes, mais je vous emmène tout de même (avec mes mots), dans les coulisses de nos ateliers de fabrication.

À l’origine, la terre….

L’argile, matière directement extraite de la terre, est extrudée ou compressée afin d’obtenir des blocs. (Vous avez déjà dû voir ce type de blocs de terre pour poterie dans le commerce.) 

Ces blocs sont pressés et préparés en « barbotine de coulage », une matière plus liquide, qui peut ainsi être coulée dans des moules en plâtre de la forme souhaitée.

La patience au coeur de la création

Une fois la barbotine coulée et la forme obtenue, on laisse les pièces séchées.  

Ce premier temps de séchage peut durer plusieurs heures comme plusieurs jours, en fonction de l’humidité, l’exposition, la température extérieure… 

De ce séchage sort une matière dite « le cuir », assez ferme pour résister à la pression, mais assez molle à la fois pour être travaillée sans être déformée. C’est là qu’entre en scène le tournassage, la technique qui permet d’affiner et de régulariser les formes et les aspects des pièces. 

 

La cuisson du biscuit...

Les pièces ainsi tournassées sont ensuite passées une première fois au four à très haute température. Cette phase joliment nommée « la cuisson du biscuit » ,  permet de durcir les pièces de manière définitive. 

L’art de l’émaillage à la main

Chaque pièce refroidie est alors émaillée à la main

Cette technique de « peinture » de la céramique est utilisée afin d’obtenir différents aspects et différentes couleurs, grâce à des techniques comme le trempage, la coulée, ou au pinceau.

L’émail est en réalité une couche de poudre - savante combinaison d’oxydes de métal - diluée dans de l’eau. Selon la recette, l’émail donnera aux céramiques un rendu brillant, mat, opaque ou même transparent.

La beauté de l’email réside dans sa difficulté même. Lors de son application, il n’a pas de couleurs et il est même presque invisible pour certains. Il ne dévoile son aspect et son coloris qu’après la seconde cuisson.

 

Cette étape, durant laquelle l'émail liquide fusionne et se colle sur l’argile, permet aux matériaux de dévoiler leur combinaison unique de couleurs et d’aspérités. 

Chaque pièce est ainsi parfaitement unique.